Entrainement croisé : progresser et se faire plaisir

L’entrainement croisé consiste à pratiquer des sports complémentaires à la marche nordique, votre activité favorite, afin d’en tirer un bénéfice pour votre santé et vos performances sportives. Ainsi, vous diversifiez les plaisirs de l’entrainement et ne tombez pas dans la routine. Un bon moyen également pour prévenir les blessures ou justement, rester en forme en cas de blessure.

Varier les plaisirs et améliorer sa forme

La pratique de sports alternatifs à la marche nordique permettra de développer vos qualités physiques tout en soignant votre mental. En effet, la pratique régulière de l’entrainement croisé renforce les qualités déjà acquises et permet de les compléter.

Pour ce qui est du mental, la pratique d’autres activités permet d’éviter la lassitude et d’aiguiser le plaisir de la découverte.

Rester en forme en cas de blessure

Les risques de blessure sont faibles en marche nordique. Une étude dénombre moins d’une blessure pour 1 000 heures de marche nordique. La blessure la plus fréquente affectant un ligament du pouce.

Si néanmoins vous êtes blessé, sollicitez l’avis de votre médecin pour connaitre les activités autorisées. Au lieu de rester passif, vous pourrez certainement trouver une activité (marche nordique ou autre) durant votre convalescence.

Vélo

Le vélo est un sport porté puisque le poids du corps est réparti sur plusieurs points d’appui (guidon, selle et pédales). Très complémentaire à la marche nordique, il permet de développer ses qualités aérobies, c’est-à-dire sa capacité à être endurant. De plus, la pratique du vélo permet un renforcement musculaire équilibré (quadriceps et ischios jambiers). C’est pourquoi tous les kinés le conseillent !

Le vélo, roi du cardio. Creative Commons

En cas de blessure, le vélo peut constituer un bon recours. Ainsi, beaucoup de sportifs affectés par une tendinite d’Achille se mettent au vélo.

Il peut être pratiqué en intérieur (vélo d’appartement, bien utile en période de confinement) ou en extérieur (à privilégier pour les séances longues). Et, Cerise sur le gâteau, le vélo en extérieur permet de voir plus de paysage qu’en marche nordique, au cours d’une même séance.

Natation

La natation est également un sport porté, en vertu de la poussée d’Archimède. Peu de contre-indications à sa pratique, même en cas de blessure, à moins d’avoir un plâtre …En cas de doute, demandez toutefois conseil à votre médecin.

Elle permet notamment de développer ses capacités cardio-respiratoires, en travaillant en hypoxie.

Natation
La natation : sport complet et porté

Un exercice consiste par exemple à nager 200 à 300 m en crawl en ne respirant que tous les 3, 5 et 7 mouvements de bras. La natation est également une excellente activité de récupération au lendemain d’une sortie longue.

Marcher ou courir dans l’eau

Longe-côte et aquajogging sont également des activités croisées particulièrement efficaces et bénéfiques pour les adeptes de la marche nordique ou de la course à pied. En effet, vous faites les mêmes mouvements que dans votre sport favori (marche nordique ou course à pied) y compris en remuant les bras. Vous travaillez donc les mêmes muscles mais sans subir de choc sur le sol. Face à la résistance de l’eau, vous améliorez votre forme et développez vos qualités d’endurance.

Le Longe-côte ou la randonnée aquatique  est un sport pratiqué à l’origine dans le nord de la France, sur des plages de sable, consistant à marcher avec de l’eau jusqu’au diaphragme en s’aidant éventuellement d’une pagaie pour avancer.

Longe-côte : marcher dans l'eau de mer
Le longe-côte, à tester en vacances !

Pour l’aquajogging, vous courrez en position verticale, sans toucher le fond de la piscine. Pour cela, vous portez une ceinture de bouchons spéciale (nommée aqua-jogger) qui permet de maintenir vos épaules au-dessus du niveau de l’eau.

Course à pied

jeune femme courant sur un stade

Vous êtes en forme et avez envie de vous défouler ? Et pourquoi pas vous (re-) mettre à la course à pied ? Toutefois, vous hésitez et craignez pour vos articulations ? Un examen médical préalable est conseillé. Puis, équipez-vous de bonnes chaussures amortissantes, vous aurez l’embarras du choix !

Pour débuter ou reprendre la course à pied, une bonne méthode est d’alterner course et … marche.

Pilates

La méthode Pilates offre également un complément idéal à la marche nordique. Elle allie respiration profondes et exercices de renforcement musculaires. Tout en douceur, elle renforce les muscles profonds (situés entre les côtes et le bassin et autour de la colonne vertébrale). Cette pratique contribue à l’amélioration de votre posture et à un bon équilibrage musculaire, de nature à prévenir les blessures.

En conclusion, l’entrainement croisé pour apportera des bienfaits inestimables dans votre pratique sportive, sous réserve de le structurer un peu. Pour cela, insérez ces pratiques alternatives dans votre programme d’entrainement en tenant compte de la saison et de votre sensibilité. Et surtout, abordez le de manière enjouée. Alors, bons croisements !