Règles sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19

Préambule

Les présentes consignes se réfèrent aux textes réglementaires en vigueur ainsi qu’aux guides publiés par le Ministère des Sports (notamment le Guide de la rentrée sportive, version du 9 septembre 2020).

Vous devez en prendre connaissance des consignes ci-dessous avant toute participation aux séances de marche nordique avec NordiCoach.

Avant la séance de marche nordique

Assurez-vous de :

  • Ne pas avoir de symptômes de la Covid-19
  • Ne pas avoir été en contact avec une personne atteinte ou suspectée d’être atteinte de la Covid-19 dans les 15 jours précédents votre séance
  • Respecter mes recommandations de votre médecin au regard de votre état de vulnérabilité et consulter votre médecin avant de reprendre les séances si vous avez été atteint par la Covid-19
  • Disposer d’un masque et de gel hydroalcoolique avant de vous rendre à la séance.

Pendant la séance de marche nordique

  • Respecter une distance de 2 mètres au minimum avec les autres marcheuses et marcheurs
  • Le masque pourra être retiré durant la pratique sportive, sous réserve de respecter strictement la distance de 2 mètres avec les autres pratiquants ou les autres usagers de l’espace public
  • Utiliser exclusivement votre propre matériel et ne pas l’échanger ou le prêter.

Après la séance de marche nordique

En cas de signes de maladie (fièvre, toux, … ) dans la quinzaine suivant une séance, le participant doit prévenir immédiatement l’animateur qui en informera rapidement les autres participants. La personne malade et les autres participants devront respecter le protocole sanitaire s’appliquant à une potentielle contamination (en matière d’isolement et de test notamment).

Conséquence d’un manquement aux mesures sanitaires

En cas de manquement aux mesures exposées ci-dessus, l’encadrant se réserve le droit d’exclure un ou plusieurs participants ou d’interrompre la séance.

Cahier de présence

Le gestionnaire de Nordicoach tiendra un cahier de présence et s’engage à le communiquer aux services sanitaires qui en feraient la demande. En cas de transmission, cette dernière serait strictement limitée à des visées épidémiologiques. En conséquence seules les données utiles aux services sanitaires sont collectées (nom, prénom, date et lieu de la séance) et conservées durant une durée de deux mois.

Laisser un commentaire